Chronique n°5 : After, saison 2

103256405_o

Auteure : Anna Todd

Pages : 708

Traduction : Claire Sarradel

Edition : Hugo Roman

Collection : New Romance

Prix : 17 euros

Titre V.O : After, After we collided

Sortie V.F : Février 2015

ATTENTION ! CETTE CHRONIQUE A DE FORTES CHANCES DE CONTENIR DES SPOILERS DONC A VOS RISQUES ET PÉRILS SI VOUS VOUS AVENTUREZ EN TERRAIN DANGEREUX !

Résumé : 

Avant il n’avait rien à perdre…

Après un début tumultueux, la relation de Tessa et Hardin semblait s’arranger. Jusqu’au moment où Tessa découvre les secrets du passé d’Hardin qui la bouleversent. Elle savait qu’il pouvait être cruel, mais à ce point…

Hardin sera toujours… Hardin, même s’il semble amoureux.

Mais est-il vraiment l’homme dont Tessa est tombée éperdument amoureuse, ou est-il un étranger et un menteur depuis le début ?

Ce n’est pas si facile. Le souvenir de ses mains sur elle… de sa peau qui l’électrise… de leurs nuits passionnées, trouble son jugement. Tessa n’est pas sûre de supporter une autre promesse non tenue, mais elle a besoin de lui pour avancer. Hardin sait qu’il a fait une erreur, peut-être la plus grande de sa vie, et qu’il peut perdre Tessa. Il sait aussi que ses amis peuvent se révéler des traîtres et mettre leur histoire en danger. Il veut se battre pour elle, mais pourra-t-il changer par amour ?

Mon avis : 

Rétrospective : ce que j’ai pensé du 1er tome : Un premier tome que j’avais beaucoup aimé en refermant ce fameux livre malgré une Tessa INSUPPORTABLE. Seulement c’est après avoir lu directement Fifty Shades que je me suis rendue compte qu’After est plutôt une fanfiction de cette trilogie plutôt que des 1D. En bref, une relation d’amour-haine.

Aaaaaaaaah After… La fameuse série qui fait tant parler d’elle. Certains aiment, d’autres détestent. En tout cas ce qui est sûr, c’est qu’After ne laisse personne indifférent. Ce qui est totalement mon cas.

On retrouve donc Tessa et Hardin. Enfin Tessa sans Hardin, puisque théoriquement ce c** a eu la merveilleuse idée de faire un pari avec ses amis qu’il mettrait Tessa in his bed. Bravo. Classe. Très très classe. Alors même si After et moi c’est un peu comme Tessa et Hardin, une relation « je t’aime moi non plus » j’avais quand même l’irrésistible envie de savoir ce qui allait se passer (même si entre nous on sait un peu comment ça se passe et se termine ce genre d’histoires… )

Bon j’avoue j’avoue, j’ai été agréablement surprise au début. La langue de vipère que je suis était persuadée que Tessa et Hardin allait se remettre ensemble au bout de 100 petites pages et c’est fini on n’en parle plus. Et bah en fait non. Anna Todd sait nous faire languir et nous rendre l’attente insupportable (en même temps sur plus de 700 pages elle avait de la marge la petite.) Pourquoi ? Parce qu’on sait que, malgré la grosse grosse bêtise qu’a commis Hardin, il est sincère au plus profond de lui. Sauf que Tessa doute. Beaucoup. Mais comment peut-on lui en vouloir ? Que ferais t-on à sa place ? C’est tout à fait légitime pour ma part. Elle a beau être le personnage le plus détestable que j’ai eu l’occasion de « rencontrer »(plus qu’Anastasia Steele oui oui), je ne peux me permettre de la juger sur ce point-là. Enfin bref, pendant un petit moment, on suit tout le cheminement de l’après-rupture et de la reconstruction des deux personnages mais aussi et forcément, leurs rapprochements pas à pas. Alors certes, il ne se passe pas grand chose mais au moins, là j’avais l’impression d’être dans la vraie vie, vous voyez ce que je veux dire ? Un couple qui a rompu, qui traverse des épreuves, et qui essaye de communiquer à nouveau pour avancer vers un horizon meilleur. Oui parce qu’Hardin et Tessa communiquent ! Avec des mots, des gestes. Oui vous avez bien lu, ils se parlent ! *Musique d’église type hallélujah avec un groupe de gospel levant les mains en l’air*

Mais comme dirait la pub : Ça, c’était avant. Chassez le naturel, il revient au galop… (décidément ça fait beaucoup de dictons là).

Dès lors que nos deux protagonistes se remettent ensemble, le même schéma se répète : Déclaration d’amour, en couple, sexe, dispute, pleurs, remise en question (qui n’en est pas vraiment une), déclaration d’amour, en couple etc etc etc etc. Je peux vous dire que les 700 pages je les ai bien senties, je les ai vues passer… A la longue on devine que c’est toujours la même chose et on n’est même plus surpris quand il y a une nouvelle rupture, même plus tristes en fait, totalement dénués de sentiments. Pour vous dire, j’arrivais même à compter leur record de la durée où ils restaient sans rupture. Quand même !

J’ai vraiment été déçue, car je m’attendais dès la fin du tome 1 à une évolution du couple Tessa/Hardin et encore plus quand j’ai vu comment cela se passait comme je le souhaitais au début du tome 2. Mon dieu, Anna Todd, pourquoi m’as-tu tant fait espérer si pour au final , revenir au même  et éternel point de départ ?? Je suis autant déchirée que Tessa à la découverte du pari. (Bon j’avoue j’abuse un peu haha).

En parlant de Tessa, ma chèèèèère Tessa. Certes elle est moins cruche que dans le premier tome, mais bon… je crois qu’il y a plus rien à faire avec elle. Certes Hardin est peut-être beau,  respectueux, doux, tolérant … Non en fait il a juste le physique, Ce n’est PAS UN PRETEXTE A TOUT POUR RETOMBER DANS SES BRAS ! Cette fille n’a plus aucune volonté. Je vous jure que ça en devient presque malsain. Un moment donné, il faut arrêter de se faire du mal juste pour se faire du mal. Ok , t’es amoureuse, aucun souci, mais est-ce que c’est une raison pour t’oublier totalement et faire de ta vie, une existence totalement centrée sur Hardin, Hardin, Hardin, Hardin… ??? Je crois que vous pouvez partir maintenant c’est une discussion entre Tessa et moi là. En fait non, restez là et soutenez moi !

N.B : Depuis quand Tessa est blonde ???? Soit c’est moi qui n’a vraiment pas suivi le premier tome, soit l’auteure a décidé de se faire un petit plaisir là comme ça. Enfin bref.

En parlant d’Hardin, c’est vrai qu’il est moins détestable dans le premier tome. Il essaye vraiment de faire des efforts pour prouver à Tessa qu’il l’aime mais le parcours est semé d’embûches. Ça en devient presque comique, il fait un pas il en fait deux en arrière. Le pauvre, il sait vraiment pas comment s’y prendre mais bon c’est pas très grave non plus car Tessa dit (presque) oui à tout. C’est vrai qu’il se dévoile plus, et que sa carapace se fissure peu à peu. Hardin est vraiment complexe. D’apparence, il à l’air sûr de lui, mais en réalité c’est un garçon qui a totalement perdu confiance en lui, brisé par le passé et qui ne veut pas reproduire ses erreurs avec celle qu’il l’aime et sur ce point, j’ai vraiment été touchée. Donc une belle évolution pour ce personnage, néanmoins Hardin reste violent, impulsif et imprévisible, qui peut avoir des réactions immatures et totalement démesurées.

Concernant les personnages secondaires, j’ai beaucoup aimé le meilleur ami de Tessa : Landon, qui joue un peu le rôle de médiateur et d’entremetteur  entre Tessa et Hardin, ainsi que la mère d’Hardin qui apporte une touche de fraicheur, d’humour mais aussi de sagesse et d’équilibre au roman.

En revanche je n’ai pas compris une chose : Mais où est donc passé Steph ??? On la voit combien de fois ? 2 ? Allez, 3 fois pour tout casser ? Malgré la trahison qu’elle a faite subir à Tessa, je m’attendais à ce qu’elle soit plus présente.

No comment sur Zed, je n’aime pas ce mec point. Vous comprendrez davantage en lisant ce tome.

Pour la fin, elle n’est pas aussi extraordinaire que le premier tome mais l’auteure nous laisse sur un petit cliffhanger qui nous donne envie d’en savoir plus.

Je vais par contre venir sur un point qui me semble important avant de terminer cette chronique. Je ne comprends pas en quoi l’auteure peut auto-proclamer que que c’est une fanfiction des 1D. Si c’est parce que Hardin et Harry se ressemblent phonétiquement et qu’ils jouent un tant soit peu de musique alors dans ces cas-là on fait une fanfiction sur tout et n’importe quoi. D’accord je n’aime pas ce groupe et ne m’intéresse pas à ce qu’ils font dans le fond mais sur la forme, en général, je suis désolée mais je ne vois aucun point commun.  Non pour moi c’est comme une publicité mensongère car After ressemble énooooormément à Fifty Shades. Ce point de vue reste totalement subjectif et je sais que cela fait débat sur la blogo. Mais s’il vous plait c’est tellement flagrant. Butée comme je suis je vous ai même fait une liste des principaux points de ressemblance :

  • Hardin appelle Tessa « Bébé » comme Christian
  • L’action se passe à Seattle et ses alentours
  • Tessa et Anna travaillent toutes les deux dans l’édition
  • Anna et Tess sont des pros au billard ( détail futile mais qui mérite d’être noté si si)
  • Anna et Tess sont toutes les deux, ce qu’ont peut appeller des « inexpérimentées », des petites vierges innocentes qui se dévergondent en compagnie de leur beau brun
  • Les personnages autant dans Fifty Shades que dans After ont des relation très tumultueuses avec leurs parents
  • Christian et Hardin font tous les deux des cauchemars et comme  par hasard n’en font plus quand les filles sont là pour les calmer
  • Christian et Hardin ont tous les deux ce fantasme dégueulasse de coucher quand leur partenaires ont leurs menstruations. Sérieusement je trouve ça vraiment dégueulasse, je ne vois pas en quoi cela est censé exciter et faire fantasmer le lecteur. Vraiment, ils peuvent pas se retenir et attendre quelques jours de plus ?  

J’en oublie sûrement quelques-unes mais j’ai cité les principaux donc ne me dites pas qu’il n’y a pas de ressemblance 🙂

Pour conclure, une lecture en demi-teinte avec des points positifs mais aussi avec des points négatifs qui persistent dans ce tome. J’attends de ce troisième tome une réelle évolution entre Tessa et Hardin, qu’ils se comportent comme de véritables adultes.

La petite phraphrase :

Nous sommes bénéfiques l’un pour l’autre parce que nous nous aidons à repousser nos limites. Malgré les disputes et la tension entre nous, il y a la passion. Tellement de passion qu’elle m’engloutit presque, elle me tire par le bas et il est le seul qui puisse me sauver, même si c’est lui qui me condamne

Sur ce, à la prochaine mes chatons à la vanille !

Kisses !

Publicités

7 réflexions sur “Chronique n°5 : After, saison 2

    • Ah c’est cool ça ! Tu as passé la 4eme mddr
      Perso j’ai le tome 3 dans ma PAL donc je vais le lire très prochainement je t’en dirais des nouvelles ^^
      C’est dingue ça ! Sur j’ai l’impression que le 5 est le favori de tout le monde ! Je vais voir ça très vite ça a attiser ma curiosité ! 🙂

      J'aime

  1. Pingback: Bilan du mois n°2 : Mai 2015 | Le Livre Infini...

Tu veux t'exprimer ? c'est ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s